Visite de nos refuges partenaires (2016)
 
Comme chaque année, une délégation des Galgos de l'Ardenne Bleue s'est rendue en Espagne.

Ce voyage nous permet de rester en contact avec la réalité de la situation en Espagne, être témoin de son évolution mais aussi des besoins des refuges et des bénévoles sur place. On peut vérifier les conditions d'accueil des galgos et leur vie dans les refuges (Baasgalgo & Galgo Del Sol), apprendre (un tout petit peu) à les connaitre pour mieux conseiller nos adoptants. Ce voyage nous permet aussi, et surtout, des tisser des liens d'amitié avec tous les bénévoles qui se dévouent pour la cause des galgos en Espagne.

Cette année la délégation des Galgos de l'Ardenne Bleue était composée de Béa, Flo, Jacqueline et Marcel.
Merci à eux.
 
 
 
 
 
Etape 1: Galgos Del Sol
Voici comment Galgos Del Sol a présenté la petite vidéo sur leur page facebook:

It was so lovely to get a visit from one of our Belgium Partners Les Galgos de L'Ardenne Bleue.
They loved the center and the dogs and especially were impressed with our long term volunteers Allison and Nina!
Great job everyone!

Il était tellement agréable d'obtenir une visite d'un de nos partenaires Belgique Les Galgos de L'Ardenne Bleue.
Ils ont adoré le centre et les chiens et surtout ont été impressionnés par nos bénévoles à long terme Allison et Nina!
Excellent travail tout le monde!
Etape 2: Baasgalgo
Le mot de Florence
Comme chaque année, notre voyage en Espagne a nouveau été rythmé par de belles rencontres et de nombreux moments de joie et d’émotions.
Nous avons passé les deux premiers jours au nouveau refuge de Galgos del Sol à Murcia et nous avons été réellement impressionnés : Tina, sa famille et son équipe ont réalisés un travail sans relâche au cours de ces derniers mois et la construction du refuge bat son plein !
La majorité des protégés de Galgos del Sol a déjà pu emménagée dans les nouvelles infrastructures et dans quelques semaines, une seconde rangée de paddock permettra d’accueillir encore plus de galgos sauvés des rues et des perreras.
Nous profitons des deux journées au refuge pour mettre « la main à la patte » et soutenir les bénévoles dans leur travail quotidien : nettoyer tous les paddocks, balader les galgos, assister le vétérinaire, laver les chiens et surtout…… divertir et socialiser les 35 chiots qui grandissent en ce moment au refuge et qui ont besoin d’un maximum de contact humain !
Certains galgos sont marqués physiquement par leur passé, d’autres psychologiquement et ces lévriers ont également besoin d’une attention particulière pour se reconstruire et reprendre confiance en l’être humain. 
Le temps passe trop vite dans un refuge ou il y a tellement à faire, tellement d’animaux à la recherche d’aide et d’amour pour tourner la page sur leur passé et il est déjà l’heure pour nous de reprendre la route en direction de Madrid

A Madrid nous avons rencontré notre ami Miguel, président de Baasgalgo qui nous a permis de visiter la résidence canine ou résident les protégés de Baasgalgo. 
Le temps est plus froid et venteux qu’à Murcia et tous les 60 galgos de la résidence nous attendent habillés de leurs petits manteaux bien chauds. Quel plaisir de passer un après-midi avec eux et Miguel !
Certains galgos, tels que la belle Mara, le doux Jack et le grand Tristan ne nous laissent pas repartir. Ils sont en demande permanente de caresses et nous espérons vraiment que chacun d’entre eux trouvera rapidement SA famille et quittera bientôt le refuge !
Comme à chaque fois, ces quelques jours en Espagne nous ont permis de nous rendre compte du travail incroyable des bénévoles sur le terrain, des besoins réels des refuge et de discuter avec nos refuges partenaires les meilleures façons de les soutenir au quotidien ! Promis, nous reviendrons très bientôt !  
Le mot de Jacqueline
J’ai vécu beaucoup d’émotions pour mon premier voyage en Espagne. Beaucoup de souvenirs que je garderai longtemps dans ma tête et dans mon cœur.
J’ai vraiment vécu des hauts et des bas ; des moments de bonheur, de joie partagée tandis qu’à d’autres moments il y avait tristesse et je fût confrontée à la dure réalité. Et des refuges remplis de galgos qui sont certes déjà en sécurité, mais aussi des galgos qui aimeraient sortir du refuge et connaître enfin la vie de famille.
J’ai aimé jouer avec les chiots, c’était amusant ; aussi leurs donner le bain et faire des photos.
Nous avons aussi nettoyé tous les paddock, travail difficile auquel sont confrontés tous les jours les bénévoles, chapeau à eux ! Et là, combien de galgos ne sont pas venus se coller à nous en nous suppliant du fond de leur regard « emmène-moi… »
Zahara, une galga noir m’a profondément touchée. Je lisais son triste passé dans son regard. J’espère qu’elle trouvera vite une famille où elle sera heureuse jusqu’à la fin de ses jours.
Je m’incline devant un tel dévouement des bénévoles, dont la plupart travaille à temps plein et se dévoue encore en sauvant les galgos de la rue.
Je suis fière de faire partie de l’équipe « des Galgos de l’Ardenne bleue » ; nous ne savons pas changer le monde, mais nous savons contribuer à son amélioration : aider les galgos !
Ce ne sera certainement pas mon dernier voyage en Espagne. Bea.
Für mich war es der erste Besuch in Spanien und ich habe viele Eindrücke mit nach Hause gebraucht, die noch lange in meinem Kopf und Herzen bleiben.
Es ist wie eine Berg-und Talfahrt, denn zum einen habe ich Momente voller Glück, Hoffnung und Freude erlebt, zum andern sieht man aber auch die pure Realität und spürt ganz deutlich, dass viele Hunde nicht weiter in den Tierheimen bleiben wollen.
Es hat mir unendlich viel Freude bereitet, mit den Welpen zu spielen, sie zu baden, Fotos zu machen, ja, sogar die Käfige zu säubern war eine echte Herausforderung, aber es hat mich auch sehr bewegt, viele Galgos zu sehen, die sich an mir festkrallten, als wollten sie mir sagen, Bea, hole mich hier raus.
Eine schwarze Galga ist mir besonders ans Herz gewachsen, Zahara, ihre Augen sagten alles, ihr Leid und ihr Schicksal  spürte ich regelrecht. Ich hoffe so sehr, dass diese hübsche Maus bald ein Zuhause findet.
Es gibt so viele Galgos dort und ich kann immer nur wieder meinen Hut vor den Leuten ziehen, die diese wunderbaren Hunde in Spanien retten und ihre gesamte Freizeit hergeben oder teils sogar einen full-time-job haben und dort als freiwillige und ehrenamtliche Mitarbeiter arbeiten.
Ich bin nur ein winziger Teil, aber ich bin stolz, dass ich mit unserem tollenTeam dabei sein durfte und ich werde weiterhin mit Les Galgos de l'Ardenne bleue für das Wohl der Galgos kämpfen und diese erste Reise nach Spanien war mit Sicherheit nicht meine letzte...
Für mich war es der erste Besuch in Spanien und ich habe viele Eindrücke mit nach Hause gebraucht, die noch lange in meinem Kopf und Herzen bleiben.
Es ist wie eine Berg-und Talfahrt, denn zum einen habe ich Momente voller Glück, Hoffnung und Freude erlebt, zum andern sieht man aber auch die pure Realität und spürt ganz deutlich, dass viele Hunde nicht weiter in den Tierheimen bleiben wollen.
Es hat mir unendlich viel Freude bereitet, mit den Welpen zu spielen, sie zu baden, Fotos zu machen, ja, sogar die Käfige zu säubern war eine echte Herausforderung, aber es hat mich auch sehr bewegt, viele Galgos zu sehen, die sich an mir festkrallten, als wollten sie mir sagen, Bea, hole mich hier raus.
Eine schwarze Galga ist mir besonders ans Herz gewachsen, Zahara, ihre Augen sagten alles, ihr Leid und ihr Schicksal  spürte ich regelrecht. Ich hoffe so sehr, dass diese hübsche Maus bald ein Zuhause findet.
Es gibt so viele Galgos dort und ich kann immer nur wieder meinen Hut vor den Leuten ziehen, die diese wunderbaren Hunde in Spanien retten und ihre gesamte Freizeit hergeben oder teils sogar einen full-time-job haben und dort als freiwillige und ehrenamtliche Mitarbeiter arbeiten.
Ich bin nur ein winziger Teil, aber ich bin stolz, dass ich mit unserem tollenTeam dabei sein durfte und ich werde weiterhin mit Les Galgos de l'Ardenne bleue für das Wohl der Galgos kämpfen und diese erste Reise nach Spanien war mit Sicherheit nicht meine letzte...
J’ai vécu beaucoup d’émotions pour mon premier voyage en Espagne. Beaucoup de souvenirs que je garderai longtemps dans ma tête et dans mon cœur.
J’ai vraiment vécu des hauts et des bas ; des moments de bonheur, de joie partagée tandis qu’à d’autres moments il y avait tristesse et je fût confrontée à la dure réalité. Et des refuges remplis de galgos qui sont certes déjà en sécurité, mais aussi des galgos qui aimeraient sortir du refuge et connaître enfin la vie de famille.
J’ai aimé jouer avec les chiots, c’était amusant ; aussi leurs donner le bain et faire des photos.
Nous avons aussi nettoyé tous les paddock, travail difficile auquel sont confrontés tous les jours les bénévoles, chapeau à eux ! Et là, combien de galgos ne sont pas venus se coller à nous en nous suppliant du fond de leur regard « emmène-moi… »
Zahara, une galga noir m’a profondément touchée. Je lisais son triste passé dans son regard. J’espère qu’elle trouvera vite une famille où elle sera heureuse jusqu’à la fin de ses jours.
Je m’incline devant un tel dévouement des bénévoles, dont la plupart travaille à temps plein et se dévoue encore en sauvant les galgos de la rue.
Je suis fière de faire partie de l’équipe « des Galgos de l’Ardenne bleue » ; nous ne savons pas changer le monde, mais nous savons contribuer à son amélioration : aider les galgos !
Ce ne sera certainement pas mon dernier voyage en Espagne. Bea.
Le mot de Béa
000webhost logo